Page d'accueil > Activités de l'ambassade
Lettre ouverte du porte-parole de l'Ambassade de Chine en Belgique adressée au journal La Libre au sujet d'un reportage calomnieux sur les étudiants chinois en Belgique
2020-07-04

L’Ambassade de Chine en Belgique a pris note d’un reportage signé Christophe Lamfalussy publié le 2 juillet sur La Libre, qui, citant un rapport sans aucune preuve à l’appui, met les étudiants chinois sur la liste des trois principales menaces à la sécurité nationale de la Belgique, à côté du salafisme et de l’extrême droite dure, collant de manière gratuite l’étiquette d’« espionnage » et de « menace » aux étudiants chinois. Cette pratique qui cherche à créer du sensationnel pour attirer le regard est totalement irresponsable. Elle a gravement entaché la réputation des étudiants chinois en Belgique et désinformé le public belge. Nous y exprimons notre vif mécontentement et notre ferme opposition.

Au cours des dernières années, grâce aux efforts conjoints de la Chine et de la Belgique, la coopération et les échanges bilatéraux en matière d’éducation ont progressé à pas assurés, au grand bénéfice des deux pays. Avant l’épidémie du COVID-19, le nombre d’étudiants chinois qui font leurs études ou sont en visites académiques en Belgique était plus de 3 000, dont un petit nombre viennent des écoles militaires chinoises. Mais tous les étudiants chinois, quels que soient les établissements dont ils sont issus, sont venus en Belgique après avoir rempli les formalités légales et postulé un visa, et les établissements universitaires d’accueil belges ont tous examiné leur identité étudiante et leur parcours conformément aux procédures pertientnes. Fausser la réalité des échanges éducationnels normaux entre la Chine et la Belgique, sous le prétexte qu’un petit nombre d’étudiants chinois viennent des écoles militaires, relève de toute évidente d’un raisonnement insoutenable.

Les échanges culturels et humains sont un moyen important de favoriser la compréhension et la confiance mutuelle entre les pays et leurs peuples. La coopération et les échanges entre la Chine et la Belgique dans le domaine de l’éducation vont dans le sens du développement des relations bilatérales et de la mobilité humaine. Si on laisse la désinformation se proliférer, ce seront les relations d’amitié sino-belges qui en pâtiront. Nous souhaitons que les différents milieux de la société belge puissent se rendre compte de la nature et du caractère nocif de ces informations calomnieuses, et que tous ceux qui tiennent à cœur à la coopération et aux échanges éducationnels sino-belges puissent faire entendre leurs voix en objectivité et en impartialité et apporter des clarifications concernant les accusations gratuites proférées contre les étudiants chinois.

Un mensonge répété cent fois reste un mensonge. Ceux qui tentent de réaliser des desseins inavouables en fabriquant des accusations diffamatoires et en faisant du tapage autour de la « menance chinoise » se discréditent eux-mêmes et n’aboutiront à rien. Nous espérons que les médias et les journalistes concernés pourront respecter la réalité, abandonner les préjugés et se garder de faire du mal au partenariat global d’amitié et de coopération entre la Chine et la Belgique.

[ Envoyer ce lien à un ami ]
  [ Imprimer ]