Page d'accueil > Activités de l'ambassade
Déclaration du porte-parole de l'Ambassade de Chine en Belgique
2020-06-20

Les affaires de Hong Kong relèvent purement des affaires intérieures de la Chine, dans lesquelles aucune ingérence étrangère n’est admissible. La partie chinoise exprime son vif mécontentement et sa ferme opposition à la Déclaration des ministres des Affaires étrangères du Groupe des sept (G7) et aux remarques de certains d’autres pays qui leur font écho, parlant à tort et à travers des affaires de Hong Kong.

Dans tous les pays du monde, préserver la sécurité nationale est du ressort de l’État central. Le gouvernement central d’un pays assume la plus grande et l’ultime responsabilité en matière de sécurité nationale dans toutes les collectivités administratives locales sous son autorité. Il s’agit là de la théorie et du principe fondamentaux de la souveraineté nationale et d’une règle générale appliquée par les pays du monde. Tout comme les autorités centrales d’autres pays, le gouvernement central chinois a le droit de légiférer sur la sécurité nationale.

Le travail législatif sur la sécurité nationale dans la Région administrative spéciale (RAS) de Hong Kong mené par l’Assemblée populaire nationale (APN), organe suprême du pouvoir d’État de la Chine, est une action nécessaire pour s’acquitter de sa responsabilité constitutionnelle de préserver la sécurité nationale conformément à la Constitution chinoise et à la Loi fondamentale de Hong Kong. Sa légitimité et sa légalité sont incontestables.

Nous espérons que les pays concernés pourront respecter le Droit international et les normes fondamentales régissant les relations internationales, adopter une vision objective et juste sur la législation en matière de sécurité nationale à Hong Kong et cesser de s’ingérer dans les affaires de Hong Kong et dans les affaires intérieures de la Chine. Pratiquer deux poids, deux mesures sur cette question est synonyme de l’hypocrisie.

[ Envoyer ce lien à un ami ]
  [ Imprimer ]